Inevitable (version traduite en français)    |   

 

Inevitable (version traduite en français)

Traduction de la version espagnole « Inevitable »

Si il est question de se confesser,
Je ne sais pas preparer le café,
et je ne comprend pas le football,
je crois qu’une fois je fut infidèle,
un mauvais jeux jusqu’au parqué,
et je n’utilise jamais d’horloge,

Et pour être plus franche,
personne ne pense à toi comme je le fais moi,
bien que je te rende ton du,

Si il est question de se confesser,
je ne dors jamais avant dix heures,
et je ne me confesse pas les dimanches,
la vérité est qu’aussi,
je pleure une fois par moi,
surtout quand il fait froid,

Avec moi rien n’est facile,
tu dois bien le savoir,
tu me connais bien
et sans toi tout est si absurde,

Le ciel est fatigué de voir la pluie tomber,
Et chaque jour qui passe en est un de plus,
Semblable à hier,
Je ne trouve pas une quelconque forme de t’oublier,
Parce-que continuer en t’aimant est inévitable

J’ai toujours su qu’il était mieux,
quand il faut parler de deux,
commencer un par un,

Tu apprendras la situation,
ici tout est pire,
mais au moins je respire encore,

Tu ne dois pas le dire,
Que tu ne reviendras pas,
je te connais bien,
Je chercherais que faire avec moi

Le ciel est fatigué de voir la pluie tomber,
Et chaque jour qui passe en est un de plus,
Semblable à hier,
Je ne trouve pas une quelconque forme de t’oublier,
Parce-que continuer en t’aimant est inévitable

J’ai toujours su qu’il était mieux,
quand il faut parler de deux,
commencer un par un

Traduction de la version anglaise « Inevitable »

A dire vrai je dois me confesser
Je suis nulle pour préparer le café
Je en connais rien au football
J’ai été infidèle une fois ou deux
Je ne peux même pas gagner aux dés
Quant aux montres, je n’en utilise pas
Pour être complètement honnête
Personne ne pense à toi
De la façon dont je le fais …

Il en est de même pour toi maintenant
A dire vrai je dois me confesser
Je ne me couches pas avant minuit
Je ne prends jamais de bain les dimanches
Depuis que je t’en dit autant
Je pleure pour de bon une fois par mois
Quand le temps devient frigorifique
Avec moi rien n’est facile
Seulement toi peut raconter
Tu me connais si bien …
Sans toi tout est une corvée …

Le ciel voir un million de gouttes d’eau tomber
Les heures semblent avancer lentement
Et chaque jour qui passe est juste le même
Comme Hier
Je n’arrive pas à trouver un moyen de t’oublier car
Continuer à t’aimer
Est inevitable

J’ai toujours ressenti que c’était vrai
Quant on parlait de nous deux
J’aurais du être la première à ne rien cacher
Bien sûr maintenant tu sais ce qu’il se passe
Rien n’est meilleur depuis que tu es parti
Au moins je respire
Et tu ne reviendras pas
Je te connais si bien …
Que vais-je pouvoir faire sans toi ?

Sure you know what’s going on
Nothing’s better since you’re gone
At the very least I’m breathing.
And you won’t be returning
Nothing left to tell
I know you so well…
What will I ever do without you?

Le ciel voir un million de gouttes d’eau tomber
Les heures semblent avancer lentement
Et chaque jour qui passe est juste le même
Comme Hier
Je n’arrive pas à trouver un moyen de t’oublier car
Continuer à t’aimer
Est inevitable

J’ai toujours senti que c’était vrai
Quand on parlait de nous
J’aurais du être la première à ne rien cacher …


Autres réseaux de Shakira-Online.fr: Shakiraphotos.Fr | Goodies | Forum | Fanlisting | Style